Qui suis-je ?

Je m’appelle Gauthier, j’ai 25 ans. Très client de géographie, de culture et d’histoire, je suis un amateur des grands espaces, autant que des petits. J’aime les massifs forestiers de la même manière que les lieux isolés et insolites. J’ai autant d’admiration pour une cathédrale gothique que pour une zone industrielle délabrée. En bref, j’aime le monde dans toute sa diversité et ses contrastes. La Rumeur du Monde est un blog ayant pour but de vous partager cette passion et de tenter de vous la transmettre.

Je trouve que le lien qu’entretiennent les humains avec leur espace et la manière dont cela façonne leur imaginaire est fascinant. Pourquoi un lieu riche en histoire et en mythes a-t-il plus d’attraction qu’un autre ? Les lieux que nous traversons sont générateurs de pensées et d’émotions, positives ou négatives. Prendre en compte cet aspect des choses donne de la profondeur au périple que l’on réalise.

De plus, ce blog est aussi une occasion pour moi d’apprendre à lire la géographie. C’est une activité qui invite à l’observation, tant sur le micro que sur la macro. S’attarder sur des détails – spécificité du village que l’on traverse, type de bovins élevés, l’espèce des fleurs sur le côté du sentier – en même temps que sur l’apparent – relief, couverture forestière – est générateur d’intérêt et donne davantage encore de consistance à l’exploration.

Cela s’inscrit dans une des autres ambitions de La Rumeur du Monde : renégocier notre rapport au monde et tenter de repenser notre façon de voyager. J’aspire ainsi, modestement, à rendre plus attractif le voyage à échelle humaine. Je résumerais ce dernier comme ceci : soit plus près, soit plus longtemps. Les éléments évoqués ci-dessus montrent que l’on peut, si l’on prend le recul nécessaire, être émerveillé à chaque coin de rue.

Je ne vois pas le voyage comme une simple suite d’activités, que l’on réaliserait comme un programme en suivant toutes les étapes. Le tourisme d’aujourd’hui, en plus d’être destructeur de l’environnement, a vidé toute la substance de l’aventure qu’il prétend vendre. Aujourd’hui, le plus grand aventurier est l’individu au plus grand pouvoir d’achat, capable ainsi de se payer les meilleures expériences dans un monde devenu terrain de jeux. Je souhaite renouer avec une aventure de l’action, où l’émerveillement se gagne par une attitude active allant de l’effort physique à la capacité d’observation. C’est une entreprise de longue haleine…

Bref, si vous êtes comme moi en admiration devant la beauté et la diversité du monde, si vous êtes curieux, si vous cherchez des informations sur les lieux visités, si votre but est simplement de tuer le temps, … qui que vous soyez en réalité (cette formule de conclusion est décidément bien trop classique), je vous souhaite la bienvenue sur mon Blog !

Gauthier